Alternative(s)

Alternative(s)

Fonds de pensions: rien ne va plus... et le gouvernement va nous le faire payer! (13/9/15)

 

L'ABIP (Association belge des institutions de pensions) nous apprend dans un communiqué daté du 11 septembre 2015 que les fonds de pensions ont atteint en Belgique un rendement de 4,5% en moyenne durant le 1er semestre 2015. Et que ces fonds de pensions avaient même atteint 11% de rendement en 2014!

11% de croissance pour l'économie financiarisée pendant que l'économie réelle, celle produite grâce à l'activité des travailleurs, augmente à peine de 1%... Y a comme un malaise!

La question qui se pose, c'est de savoir dans quoi peuvent bien investir les fonds de pensions pour obtenir des rendements  de 11%, ou même de 4,5%...

Dans quoi ces trucs obscures placent-ils l'argent ponctionné sur le salaire des travailleurs pour obtenir des rendements pareils?

Le communiqué de l'ABIP y répond en partie en disant ceci: "l'environnement permanent de faibles taux d'intérêt conduit les investisseurs à prendre des risques plus élevés pour leurs placements, espérant ainsi obtenir un rendement plus élevé. Ils sont prêts à accepter davantage de risques. Les bulles financières ne sont donc pas à exclure".

Il n’est pas à exclure que l’argent des travailleurs soit investi dans des bulles financières… Il n’est pas exclu que l’argent censé financer les pensions des travailleurs via les marchés financiers ne s’évapore comme en 2008…

Un peu plus loin, l’ABIP ajoute ceci « le ralentissement de la croissance chinoise constatée depuis lors (juin 2015) aura des répercussions considérables sur les résultats annuels européens".

Ce qui veut donc dire qu’il est vraiment possible que les taux s’écroulent…

Or, le gouvernement Michel-De Wever fait le forcing pour modifier la législation sur les pensions complémentaires pour le 30 septembre.

Aujourd’hui, les travailleurs qui bénéficient d’une pension complémentaire disposent de trois garanties importantes :

-        ils doivent recevoir un intérêt garanti de minimum 3,25%

-        si les taux des marchés sont inférieurs à 3,25%, ce sont les patrons qui doivent verser la différence

-        ils peuvent toucher leur pension complémentaire à partir de 60 ans

Le gouvernement veut faire sauter ces trois garanties ! Pour protéger les gains des compagnies d’assurances privées et des gros actionnaires sur le dos des services publics, des travailleurs et des petits pensionnés…

On continue avec ce gouvernement des riches et des grands patrons ?



13/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres