Alternative(s)

Alternative(s)

Gouvernement des riches et des patrons (billet1)

Dans un débat sur la RTBF (Les décodeurs, 4 octobre 2015), je qualifiais ce gouvernement fédéral de "gouvernement des riches et des patrons". Et j'en remettais une couche en parlant de carnage social et de naufrage économique.

Face à moi, un ministre libéral et un patron criant au scandale et mettant en doute les affirmations et les chiffres que j'avançais.

Une petite série de billets pour savoir qui dit faux et qui dit vrai...

Premier billet sur le fameux Taxshift...

 


Taxshift: Réduire les taxes sur les salaires, oui. Mais pas en faisant les poches des travailleurs!

Le gouvernement, pour soi-disant améliorer le salaire poche des travailleurs, augmente les taxes sur l'énergie, sur le diesel, sur les sodas, etc. Ce qui revient à dire que le gouvernement donne dans la poche des (de certains) travailleurs... ce qu'il leur a pris dans l'autre poche!

Et c'est un double hold up, parce que le gouvernement, pour donner 2 milliards supplémentaires de cadeaux aux entreprises (à lire dans un prochain billet) coupe dans les services publics et dans la sécurité sociale. Qui sont le premier pouvoir d'achat des travailleurs!

Par exemple, quand le gouvernement coupe 2,6 milliards dans les soins de santé, en augmentant le prix des médicaments et de certains traitements médicaux, en voulant diminuer de 10% les allocations de maladies des malades de plus de 2 mois, ce sont les travailleurs qui payent la note.

Et quand le gouvernement saigne la SNCB pour obliger ce service public à faire du profit sur le dos des usagers, en virant le personnel au détriment du service, tout en augmentant les prix des billets, c'est encore la population qui passe à la caisse!

Toucher aux services publics et à la Sécu, c'est appauvrir la population et les travailleurs!

Le taxshift du gouvernement n'améliore pas la situation des travailleurs, il l'empire!

D'ailleurs, quand on cumule le taxshift au saut d'index, au blocage des salaires, à l'augmentation des taxes sur l'énergie et autres taxes décidées par ce gouvernement, tout le monde est perdant: du pensionné au ménage avec ou sans enfants... Ouvriers, employés, fonctionnaires, chômeurs, malades, "classe moyenne", tout le monde y passe! (Cfr http://www.fgtb.be/web/guest/files-fr/-/file/3924113/&p_l_id=10621 ). Sauf les 1% évidemment...


La FGTB est d'accord sur le fait que les salaires des travailleurs sont trop "taxés".

Mais ce que dit et défend la FGTB, c'est qu'il faut aller chercher l'argent là où il est, pas dans la poche des travailleurs comme le fait ce gouvernement des riches et des patrons!

Un travailleur qui a un revenu imposable de 40.000€ paye 13.000€ d'impôts.

Un actionnaire qui touche 40.000€ de plus-values sur des actions paye... 0€!


Voilà la vraie injustice et voilà où il faut aller chercher l'argent pour améliorer le salaire poche des travailleurs sans couper dans la sécurité sociale ni dans les services publics!

A titre d'info, dans nos pays voisins, les taxes sur les bénéfices sur actions sont "légèrement" plus élevées:

Allemagne: 49%
Pays-Bas: 55%
France: 61%

Même les USA taxent les bénéfices sur actions à 52%!

Belgique: 0%!!!!


Même en ayant remonté le précompte mobilier (impôt sur les actions) de 25 à 27%, il reste encore beaucoup de marge par rapport aux pays voisins pour taxer les bénéfices sur actions des (gros) actionnaires.

Et certains osent dire que la Belgique n'est pas un paradis fiscal pour les (gros) actionnaires?

C'est là et dans les très gros patrimoines qu'il faut aller chercher l'argent. Pas dans la poche des travailleurs! C'est une fiscalité juste qu'il nous faut, pas un taxshift qui saigne les travailleurs!

Prochain billet: Où vont les subsides salariaux aux entreprises?


05/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres