Alternative(s)

Alternative(s)

Caterpillar: austérité meurtriere,capitalisme meurtrier

Caterpillar: austérité meurtrière, capitalisme meurtrier

L'annonce du plan de restructuration et de la suppression de 1.400 emplois directs chez Caterpillar Gosselies représente un nouveau drame social insupportable, qui s'ajoute aux autres carnages sociaux récents

Au delà des chiffres, ce sont à nouveau des femmes, des hommes, des familles qui sont confrontés à la violence du systeme.

Toute mes pensées vont vers eux, et ma rage s'associe à la leur.

Il convient de rappeler que 515 travailleurs en CDD avaient déjà été liquidés ces dernières semaines, et que des conseils d'entreprises extraordinaires sont convoqués dans la foulée chez les sous-traitants.

Où cela va-t-il s'arrêter?

Nouvel exemple d'une multinationale qui a bien profité du système et qui a bien engraissé ses actionnaires via les intérêts notionnels et toutes les aides octroyées par les autorités puis qui liquide les travailleurs sans autre forme de procès (on se souvient bien des propos de la DRH qui se vantait de dire que les subventions Win Win étaient tout benef pour l'entreprise puisque que Caterpillar aurait de toute façon engagé ces travailleurs, avec ou sans subventions).

Nouvelle preuve de la nécessité de changer de Cap et de système et d'en finir avec les effets d aubaine sans obligation de maintenir et créer des emplois

Nouvel exemple dramatique de l'ineptie des politiques d'austérité, qui anesthésient la consommation en Europe, qui tuent la production et ne peuvent qu'aboutir à des drames sociaux.

Je tiens à titre personnel à exprimer mon ecoeurement par rapport à la réaction du MR qui de manière purement opportuniste, tels des charognards, se sert du malheur des travailleurs pour demander de nouvelles réductions de taxes sur le travail:

- alors que les multinationales empochent les aides puis liquident les travailleurs,

- alors que la réduction des taxes aura un impact sur les caisses publiques et donc sur les services publics, accroissant les inégalités entre citoyens au détriment notamment des travailleurs de Caterpillar menacés

L'équation est simple: si on réduit les taxes sur l'emploi, on vide les caisses de l'Etat, qui devra réduire les services publics en renforçant donc les inégalités. Pas de problèmes pour les riches de mettre leurs enfants a l'école sans les services publics, mais quid pour les autres? Pas de problème pour les riches de se soigner, mais comment les autres pourront-ils encore se payer des médicaments quand la solidarité n'interviendra plus à cause des politiques libérales.

Que le MR se prononce sur le fait de faire contribuer le capital pour soulager le travail tout en maintenant des services publics de qualité et en réduisant les inégalités entre citoyens, ou alors qu'il se taise.

Ce sont les politiques libérales qui mènent à ces drames sociaux, c'est le système libéral qui doit être liquidé, pas les travailleurs.

Le combat des Camarades de Caterpillar, comme celui des Camarades d'Arcelor, de Ford Genk et de tous ceux qui se font exploiter est notre combat à tous.

Jean-François Tamellini
Secrétaire fédéral
FGTB-ABVV



28/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres