Alternative(s)

Alternative(s)

La sécurité sociale flamande prend forme - Standaard on line 18.7.11 (Traduction)

De Standaard Online – 18.07.11

 

 La sécurité sociale flamande prend forme

 

 Bruxelles – Le décret « Vlaamse sociale Bescherming » (Protection sociale flamande) incarne le projet du gouvernement flamand

 

 CD&V, SP.A et N-VA ont bel et bien un projet en commun avec ce gouvernement. Vendredi dernier, le gouvernement a approuvé le décret sur la protection sociale flamande. Pour la N-VA cela doit marquer le début d’une sécurité sociale flamande, le SP-A apprécie la protection sociale renforcée et le CD&V entrevoit un important rôle à jouer pour les « organisations amies ». Il est question d’opération win-win.

 

 L’accord de gouvernement flamand comportait cinq parties sur ce point : la consolidation de l’assurance soins déjà existante, une prime pour les jeunes enfants, le maximum à facturer dans les soins à domicile, une limitation des coûts au niveau des soins résidentiels et une assurance hospitalisation flamande. Le décret approuvé concerne seulement la prime pour les enfants et le maximum à facturer. Pour l’assurance soins il n’est pas nécessaire de voter un nouveau décret. La réalisation des deux derniers objectifs est prévue pour 2014, l’année où la Flandre se rendra à nouveau aux urnes.

 

 L’an prochain, une prime pour les jeunes enfants (jusqu’à trois ans) sera instaurée. Le montant est encore incertain. Il s’agira en tout état de cause d’un montant forfaitaire, le revenu des parents n’exerçant aucune influence. Une partie pourra varier en fonction des besoins de l’enfant. La prime, qui sera indépendante des allocations familiales, ne sera payée que si l’enfant est suivi par Kind & Gezin (*).

 

 Un système de facture maximale doit permettre de rendre les soins à domicile abordables. Les diverses cotisations (aide familiale, garde d’enfant, nettoyage…) ne pourront donc jamais dépasser un certain plafond. Les Flamands bénéficiant déjà de l’assurance soins (assistance non médicale) seront les premiers à pouvoir faire appel à ce système. Là aussi, les plafonds doivent encore être fixés. Contrairement à la prime enfant, le revenu sera bel et bien pris en considération.

 

 Les Flamands financeront ensemble cette « sécurité sociale » qui leur est propre. La cotisation forfaitaire actuelle (riches et pauvres payent exactement la même chose) pour l’assurance soins est transformée en cotisation pour la protection sociale flamande. Le système est obligatoire en Flandre mais reste facultatif à Bruxelles. Les primes augmenteront sans doute à l’avenir.

 Le gouvernement veut en outre limiter les formalités administratives. Toutes les informations peuvent être demandées via le portail www.rechtenverkenner.be. Le gouvernement flamand veut également que les droits soient automatiquement octroyés.

 

 

(*) Institution flamande active dans le domaine du bien-être, de la santé et de la famille (voir leur site Internet)

 



20/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres