Alternative(s)

Alternative(s)

Réaction FGTB à la proposition de relèvement de l'âge de la pension

Relever l’âge de la pension ou allonger la durée de la carrière: Non catégorique pour la FGTB ! (26.7.13)

 

La proposition du CD&V de relever l’âge de la retraite fait l’objet d’un tir groupé de réactions négatives, soulignant l’ineptie du projet. Y compris du côté des libéraux.

 

Le ministre libéral des pensions, tout en fustigeant la proposition du CD&V, revient néanmoins sur la nécessité, selon lui, de pouvoir allonger la durée effective de la carrière.

 

Une proposition une fois de plus qui ne tient en aucun compte des réalités de terrain !

 

Pour rappel, à l’instar de nombreux pays européens, la Belgique qui est confrontée à des vagues de licenciements effroyables, connaît une situation de chômage de masse accentuée par le fonctionnement même du système libéral. Des milliers de jeunes sont laissés sur le carreau et les travailleurs âgés ne sont en aucun cas épargnés.

 

Les fausses solutions consistant en un allongement de la carrière constituent dès lors non seulement un écueil supplémentaire pour l’entrée des jeunes sur le marché du travail, mais également un coût supplémentaire pour les caisses de l’Etat, au seul profit du patronat. En effet, comme l’a démontré à maintes reprises la FGTB, le coût pour la collectivité d’un prépensionné est inférieur à celui d’un travailleur purement et simplement licencié, l’employeur étant tenu, en cas de prépension, de prendre à sa charge une partie des indemnités payées aux travailleurs.

 

L’allongement de la durée de la carrière, dans un contexte d’accroissement de la flexibilité défendue par la droite, s’inscrit par ailleurs comme une mise en péril irresponsable de la santé des travailleurs. Selon les dernières statistiques disponibles du Fonds des accidents du travail, les accidents survenus chez les plus de 60 ans avaient augmenté de 13.6% par rapport à l’année précédente, contre une augmentation moyenne de 3.7% pour les travailleurs moins âgés.

 

La FGTB continue donc à s’opposer aux fausses solutions défendant uniquement les intérêts du patronat, accentuant les déficits publics et confortant la précarisation de milliers de travailleurs.

 

La FGTB s’inscrit à contrario pour un renforcement du système de pensions par répartition, des secteurs privés et public, permettant de répondre à la situation d’extrême fragilité vécue par de nombreux pensionnés. Pour rappel, en accusant le niveau de pensions le plus bas d’Europe, près d’un quart des pensionnés belges, dont une large majorité de femmes, vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté.

 

Une meilleure répartition du travail, favorisant la mise à l’emploi des jeunes, ainsi qu’un renforcement du financement du système de pensions par répartition, constituent les conditions nécessaires pour redresser le pays  et lui permettre de reconstruire le modèle social solidaire garant de son unité.

 

Jean-François Tamellini

Secrétaire fédéral

FGTB



26/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres