Alternative(s)

Alternative(s)

Wathelet, fan de hip hop?

Wathelet, fan de hip hop?

On raconte que le hip hop est né à New York fin des années 70, à la suite d'un black out. Vous le saviez? Mais quel rapport avec Wathelet junior?

Le hip-hop est né d'un accident. 13 juillet 1977, la canicule s'abat sur New-York. Dans la soirée, une coupure de courant prive toute la ville d'électricité, et ce pour les 24 heures à venir. Cet incident va poser les bases de toute une scène musicale. A 20h37 très exactement, la foudre frappe l’une des centrales électriques du fleuve Hudson. Quelques minutes plus tard, un autre éclair touche une ligne de transmission. Un nouveau coup de tonnerre, et c’est une autre centrale qui est touchée. La lumière ne reviendra à New-York que la nuit suivante. Le black-out de 77 sera vécu de manière différente à travers la ville. À Manhattan, l’ambiance a d’abord été à la fête, les gens se retrouvant dans la rue pour boire et partager la nourriture réfrigérée afin de ne pas la gaspiller, tandis que les taxis illuminaient les vitrines des diners. Un genre de mardi gras pour aveugles, si vous voulez.

Dans d’autres quartiers, comme le Bronx, les choses se sont passées tout autrement. Pour ce quartier pauvre, situé à l’extrême-nord de la ville, la coupure de courant a plutôt eu des airs de Noël en plein cagnard. Les magasins ont en effet été pillés les uns après les autres, entraînant la plus grande vague d’arrestations de toute l’histoire de New York : 3 700 personnes sous les verrous, 1 616 boutiques saccagées, 550 policiers blessés, et 1037 incendies. Au lendemain de cette petite apocalypse, les coûts s’élèvaient à 300 millions de dollars. Et tout ça en l’espace d’une seule nuit.

Le rôle du black-out de 1977 dans l’Histoire du hip-hop ? Très simple : durant la coupure, ce sont les magasins d’équipement électronique qui furent le plus durement touchés, avec les platines pour cible prioritaire. Si on en croit Disco Wiz, « Avant la coupure de courant, il n’y avait que trois ou quatre crews de hip-hop dans toute la ville. Après ça, il y en avait un à tous les coins de rue. » Aussi simple que ça. Le hip-hop a explosé grâce à une coupure de courant, une série de vols, et un coup de chance : si le black-out avait eu lieu en pleine journée, le pillage aurait probablement été évité et le hip-hop aurait suivi une évolution complètement différente...

Alors, quel lien avec Wathelet?

On parle beaucoup du plan de survols de Wathelet ces derniers temps. On parle beaucoup moins de son plan énergétique. Peut-etre parce que ce plan brille par son absence et par son incohérence. Mais se rend-on bien compte des conséquences de la gestion calamiteuse du gouvernement fédéral en matière énergétique? Un gouvernement qui a complètement cédé les rênes du secteur énergétique au secteur privé qui se fout de l'intérêt général de la population et ne vise que le profit et la rentabilité.

Résultat des courses: les sites de production classique d'électricité sont fermés tour à tour, laissant des centaines de travailleurs sur le carreau et mettant en péril l'alimentation électrique du pays, compromettant lourdement notre indépendance énergétique. Avec de nouvelles répercussions à termes sur les prix de l'électricité pour les citoyens et les entreprises... mais avec également des risques de morts humaines!

Si un black out de 24 heures a permis au hip hop de décoller à New-York, les réelles conséquences d'un black out peuvent etre désastreuses. Des scenarii circulent dans les milieux spécialisés avec le nombre de morts qui en découleraient.

Que propose ce gouvernement? Quelle cohérence dans une politique énergétique confiée au privé uniquement axé sur le profit? Fermer les centrales nucléaires belges pour mieux importer de l'électricité française ou hollandaise... nucléaire? Laminer nos turbines gaz vapeur, considérées comme trop polluantes, pour importer de l'électricité allemande... produite par leurs centrales (bien polluantes) au charbon? Payer des entreprises grosses consommatrices d'électricité pour qu'ils coupent le courant en période de pic énergétique... sans se soucier de ce que deviennent les travailleurs et sur le dos des citoyens...

Quelle faillite du politique!

Alors, MC Wathelet junior, si on causait un peu renationalisation du secteur énergétique?



26/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres